1001 cartes de vœux

Gregre cartes de voeuxGregre est devenu bien british en ce début d’année. Il exhibe toutes ses cartes de vœux et attire la convoitise des voisins. Car attention, au-delà de la simple marotte anglaise, l’écriture et la réception de cartes de vœux est un must, un to do annuel. Le marathon doit commencer début novembre, car vu le nombre de cartes que chacun reçoit cela ne se fait pas juste sur un coin de table un dimanche après-midi. C’est de l’organisation germanique !
Tiens justement, le calendrier et espace de stockage en ligne Journl (crée par une équipe d’entrepreneurs à Oxford) a offert à tous ses clients une application pour préparer les fêtes et un dossier était dédié, vous avez deviné? Oui, aux cartes de vœux : quelle carte, pour qui, envoyée quand… ?
Je n’ose pas leur demander aux amis Rosbif s’il y a une secrète concurrence de qui a envoyé la carte en premier ? Ce qui est sûr, c’est que tout le monde aime en faire l’exposition dans sa maison. Chez nos voisins Ben&Margaret il y a même un fil au mur qui s’étend autour de dans toutes les pièces, juste en dessous du plafond où sont accrochés tous leurs trésors. Enfin, je les soupçonne d’exposer une collection regroupant les cartes des années précédentes, car je n’arrive pas à croire qu’on puisse recevoir plus d’une centaine de cartes de vœux d’un coup!

Le contenu d’une carte de vœux : un texto écrit à la main ?
« J’aime les recevoir, me confie une voisine amie, c’est un petit signe pour montrer qu’on pense les uns aux autres ! » devant un raisonnable éventail d’une dizaine de cartes. Certes, il est toujours plus touchant de recevoir un courrier qu’un courriel. Déjà il y a le toucher, le choix de la carte (souvent le bénéfice de la carte va à une association caritative), parfois le timbre –si on ne la pas déposé dans la boite aux lettres. Mais pour moi, le cœur du débat se situe dans l’ouverture de la carte, car il n’y a que peu, parfois pas de contenu. Juste une signature, un simple petit « x » pour dire bisous, et si on n’a pas de chance on n’arrive même pas à identifier l’expéditeur. Frustrant pour mon âme littéraire.
Un jour j’ai a eu le culot d’en parler à la maternelle de notre fille – car figurez-vous que les enfants de 3-4 ans « s’écrivent » aussi des cartes de vœux ! Les mamans ont beaucoup rit, mais personne n’a su expliqué d’où venait se manque de texte.
Cette année Gregre a reçu 14 missives et vite vite un bon nombre de cartes de vœux ont aussi été préparé pour les voisins et amis. C’est bon on est resté dans le cadre butoir du mois de janvier !
Mais pour 2015-1016 on a appris la leçon. Avec Gregre en poche je suis allée faire les soldes des cartes de vœux pour être équipée. Le stock est prêt ! L’agenda du mois de novembre 2015 est déjà rempli de rendez-vous d’écriture de cartes de vœux. Juste qu’en famille on sèmera un peu de sel franco-allemand, c’est ça aussi l’intégration multiculturelle : s’approprier les traditions du pays où l’on vit tout en y ajoutant sa propre touche.

Advertisements

One thought on “1001 cartes de vœux

  1. Et une carte de voeux avec du texte et postée en Norvège, dites-moi, ça vous plairait?! :-)) Je vous embrasse! 🙂 Valérie

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s